Un contenu riche et une méthodologie adaptée

Du 3 au 4 juillet dernier. La première session de formation a porté sur les Clés de la gestion et management de projet. Il convient de précisé qu’elle a eu lieu à Moroni. En effet, la formation s’est déroulée en deux étapes. Ile s’agit précisément de la théorie et de la pratique.                                                                                       Illustration de l'article

Dans cette première édition, les participants ont appris à éditer un cahier des charges, à mettre en place une équipe de gestion de projet. Ils ont aussi appris à élaborer un organigramme des taches, à élaborer un Budget. Plus important encore, la formation a abordé la planification des actions d’un projet.

Également, la formation s’est centrée sur comment prévoir les risques pour plus d’efficacité. Puis savoir préparer des réunions efficaces et enfin mettre en place un tableau de bord.

Les intervenants et leurs sessions

Outre, la formation a été assurée par des experts internationaux et nationaux. Chacun dans un domaine particulier. Dominique Bourgault a mis à profit son expérience de plus de 15 années. Donc, expérience dans la mise en œuvre de projets et programmes. Financement de l’Union européenne à destination des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Expert-comptable diplômée, Nadia Yaich est partenaire au sein du cabinet MGIBFC. Elle est membre du réseau international MGIWOLDWIDE. Cette spécialiste en conseil organisationnel a intervenu sur la gestion du budget et des risques de projet.

Quant à Sihama Bentalab, consultante et sensei Lean, elle a partage son extraordinaire expérience de 10 ans. En effet, elle s’est focalisée sur comment proposer des solutions à forte valeur ajoutée pour ses clients. Cette solution consiste à combiner le Lean, l’Agile, l’Intelligence collective. Et en suite, l’apprentissage organisationnel et le développement personnel.

Pour rappel, Siham Bentalab est spécialisée dans la transformation et l’apprentissage organisationnel dans les secteurs du service et de l’industrie. Une expérience qu’elle a partagé dans la session.

Ainsi, la partie pratique a été assurée par le patron d’OIA Group, principal consultant national du gouvernement comorien, Omar Ibn Abdillah. Il a lui-même assuré la modération de toutes les sessions pour faciliter la compréhension.

Nos apprentis?

Les 15 participants proviennent de différentes institutions. Il s’agit de l’Agence Nationale de développement du numérique (ANADEN), le laboratoire National des travaux Publics et du bâtiment (LNTPB). C’est aussi le cas de la Société Nationale d’exploitation et de distribution des EAUX (SONEDE). Aussi, Comores Télécom, Programme d’appui au Secteur de la santé aux Comores (PASCO), Office de Radio et Télévision des Comores (ORTC). Des particuliers qui ont voulu aussi se former pour mener à bien leurs projets.

« Investir dans la formation c’est investir dans l’avenir et l’efficacité de votre structure. »