Comment vendre n’importe quoi à n’importe qui

 La base d’une bonne vente consiste à associer un produit donné à une personne qui, d’une manière ou d’une autre, sera mieux à même de le posséder. Le travail d’un vendeur est de faire correspondre les désirs et les besoins avec des solutions matérielles. Bien qu’une vente soit presque impossible si le client ne pense pas qu’il bénéficiera d’une manière ou d’une autre de l’achat. Un bon vendeur suscitera une compréhension mutuelle et cherchera un arrangement où chacun obtiendra ce qu’il veut. Réaliser une vente ne se limite pas au produit lui-même. Si vous cherchez à devenir un vendeur exceptionnel, vous devez également vendre une image de vous-même digne de confiance.

Habillez-vous en fonction des circonstances

De nombreux gourous des affaires affirment que vous devez vous mettre en valeur si vous voulez maximiser votre potentiel de vente. Bien que cela soit tout à fait vrai, cela ne signifie pas nécessairement que vous devez vous habiller dans votre plus beau costume. Vous devez plutôt vous habiller de la manière dont vous pensez que votre client se sentira le plus à l’aise et le plus impressionné. La tenue d’affaires formelle est assez courante dans les milieux d’affaires de haut niveau. Mais les milieux plus décontractés peuvent préférer une tenue plus décontractée. Bien que vous souhaitiez impressionner le client par votre professionnalisme et respecter le code vestimentaire du lieu de travail. Vous devez également paraître accessible et amical.

Si vous effectuez la vente en étant employé par quelqu’un d’autre, vous devrez évidemment tenir compte de la réaction de votre patron à votre garde-robe avant de prendre en considération les caprices du client.

Si vous n’êtes pas sûr, la tenue d’affaires semi-formelle convient à la grande majorité des situations professionnelles. En règle générale, il est préférable d’être trop formel que trop décontracté. Si vous êtes trop formel, il peut être plus difficile d’établir une relation avec le client. Mais si vous êtes trop décontracté, il sera plus difficile pour le client de vous respecter. Le respect est essentiel si vous voulez qu’une vente fonctionne.

Évaluez vos chances avec le client.

Dès les premières minutes de votre rencontre avec un client potentiel, vous devriez être en mesure de déterminer approximativement les chances de réussite de la vente. Si vous pensez que le client n’a pas besoin de votre produit ou qu’il n’a pas les moyens de le payer. Il est préférable d’accélérer le processus à l’amiable. Bien que tous les clients doivent être traités avec patience et respect. Quelles que soient vos chances. Vous ne voulez pas perdre un temps qui pourrait être mieux employé à aider d’autres personnes.

Engagez un dialogue actif avec votre client.

Une fois que vous rencontré votre client potentiel, vous devez dialoguer avec lui comme s’il s’agissait d’un ami occasionnel, plutôt que d’un simple associé. Compte tenu de la mauvaise image des représentants commerciaux, de nombreuses personnes ont l’impression négative que les vendeurs ne sont là que pour prendre leur argent. Afin d’instaurer une relation positive avec le client, vous devez vous intéresser à lui en tant qu’être humain.

Cela peut être aussi simple que de lui demander comment il va aujourd’hui, ou comment s’est passé son voyage jusqu’à la réunion.

S’engager activement signifie se passer d’argumentaires de vente préparés. Si les clients ont l’impression qu’un argumentaire a été mémorisé à l’avance, ils auront du mal à se sentir concernés, même si l’argumentaire lui-même est bien présenté.

Anticipez la plupart de leurs questions, mais pas toutes

Une fois que vous essayé de vendre votre produit à un certain nombre de personnes, vous vous rendrez compte que la plupart d’entre elles vous poseront sans cesse les mêmes questions. La question « En quoi votre produit est-il meilleur que le produit XYZ ? » doit être anticipée dès le départ, car la plupart des gens ont probablement déjà vu un produit concurrent et ont une idée générale de ses caractéristiques.

La principale préoccupation de toute personne vendue dans la rue est de se faire arnaquer, elle veut donc s’assurer qu’elle fait une bonne affaire (la définition d’une bonne affaire étant une bonne valeur, c’est-à-dire que vos acheteurs ont l’impression d’avoir économisé de l’argent en achetant un meilleur produit ou que leur vie est améliorée grâce à votre produit).

Établir l’autorité

Pourquoi quelqu’un devrait-il vous faire confiance ? Qu’avez-vous fait qui démontre que vous savez de quoi vous parlez ?

Les gens aiment faire confiance aux gens, et ils achèteront d’eux encore et encore (à condition qu’ils tiennent leurs promesses).

Preuve commerciale (celle-ci est ÉNORME)

Mon type de personnes préféré pour vendre est un groupe de 3-4 personnes. Elles sont généralement plus amicales et ouvertes à la conversation. Il est un peu plus difficile de maintenir leur intérêt, mais si vous y parvenez, vous pouvez potentiellement réaliser 4 ventes simultanément.

C’est là que des choses comme le charisme et un volume de voix légèrement plus élevé fonctionnent très bien.

Lorsque le moment de conclure la vente arrive, assurez-vous de demander à la deuxième personne la plus intéressée du groupe d’acheter. Si vous parvenez à convaincre cette personne, le groupe suivra facilement.